Cerisaie

Ouvert jusqu’au 25 septembre

Avant d’opter pour l’art, l’artiste Franco marocaine, Yto Barrada, utilisait la photographie pour illustrer ses recherches en sciences politiques. Ses images gardent de cette période une qualité de modestie documentaire qui fait partie de ses choix esthétiques ; une façon de mettre leur ambivalence et leur fragilité au service d’un propos.

Partie prenante des débats politiques et culturels posts coloniaux, Yto Barrada focalise son attention sur sa ville de Tanger où elle a fondé une cinémathèque et dont elle sonde l’histoire et les métamorphoses. Dans les œuvres présentées à la Cerisaie, elle développe le concept critique de « botanique du pouvoir » pour dénoncer le développement urbain d’une ville qui tourne le dos à son passé et à sa population pour privilégier le tourisme, inspiré par la Costa Del Sol et les clichés orientalistes.

La spéculation immobilière menace des zones entières de forêt, de pâturage et de friche où des plantes endémiques comme l’iris Tingitana disparaissent peu à peu au profit du géranium rouge. L’objectif sensible d’Yto Barrada repère leur présence modeste, dans les bois, en bouquet ou sur des chantiers où elles s’obstinent à pousser. Elle a parfois accompagné ces œuvres de bombes à graines, invitant les spectateurs à les disséminer dans la ville, à la manière d’une guérilla urbaine.

Dans la vidéo « Beau geste », tournée deux ans plus tard, Yto Barrada filme à la volée des sauveurs de palmiers qui soignent un tronc découpé par des spéculateurs, avides de récupérer les terrains.

Pauline de Laboulaye


YTO BARRADA

Née en 1971 à Paris
Vit et travaille à Tanger et New York
Franco-marocaine
Site de l’artiste
Site de la galerie Polaris
Yto Barrada - Iris et ronces, 2007, Iris Tingitana - © Y. Barrada
Yto Barrada – Iris et ronces, 2007, Iris Tingitana – © Y. Barrada
Vue d'exposition - Yto Barrada
Vue d’exposition – Yto Barrada
Vue d'exposition - Yto Barrada
Vue d’exposition – Yto Barrada
Vue d'exposition - Yto Barrada
Vue d’exposition – Yto Barrada

< ANCIEN TRIBUNAL ANCIEN HÔPITAL >